21/12/2008

The First Vietnamese War by The Black Angels


Cette intro pue le napalm, un Huey nous frôle, vision d'Apocalypse.
Miss Bailey nous fait savoir qu'elle ne ménagera pas ses toms. Alex peut toujours s'interroger sur le pourquoi du comment, le bombardement se poursuit, chirurgical et métronomique.

Ecouter les Black Angels c'est revenir 40 ans en arrière, c'est savourer du wah-wah sur un solo de gratte, se laisser emporter par la drône machine, se faire hypnotiser par cette rythmique et la voix pleine de reverb d'Alex Maas.

En à peine 2 albums ces cinq là ont réussi à s'imposer comme modèle d'un revival du rock psyché (à coté de groupes comme the brian jonestown massacre, the warlocks et BRMC) qui n'a déjà plus rien à envier à ses principales influences.




(Merci à Utin pour le titre, le texte et la photo).




2 commentaires:

  1. Enaurme à s'en pisser dessus.

    (Vengeance? $$)

    RépondreSupprimer
  2. Aleks, t'es reconnue, va te cacher ...

    RépondreSupprimer